English

pro

LA DRÔLE DE TRAVERSÉE

Pour un franchissement poétique des limites de l’espace public

Inventons un véhicule qui peut à la fois se déplacer au sol et s’en affranchir pour explorer la ville de manière inédite.

Création été 2019
Trio - 50 min

Distribution
Fabrice Guillot : directeur artistique
Stéphane Lemoine : urbaniste du mouvement
Denis Welkenhuyzen : regard dramaturgique
Olivier Penel : directeur technique
Ecole d’ingénieur INSA Lyon : étude de l’agrès
Stéphane Couturas, Bérangère Roussel, Cybille Soulier : interprètes complices


Une exploration utopique
La drôle de traversée a un cahier des charges ambitieux par l’invention d’un véhicule qui peut à la fois évoluer au sol et s’élever dans le vide. Ce concept croise les questionnements des inventeurs du XIXe et de leurs machines volantes utopiques et celui des différents penseurs d’aujourd’hui imaginant la ville de demain avec notamment l’urbanisme du mouvement qui réfléchit à de nouvelles mobilités urbaines.
La danse verticale permet un nouveau mode d’exploration qui répond à ce désir intemporel d’ascension. Dans cette nouvelle conquête, la cie Retouramont relève un défi inédit : la création d’un agrès mobile qui, par le mouvement des danseurs et des habitants, se déplace à la verticale et à l’horizontale. Pour ce faire, l’Institut National des Sciences Appliquées de Lyon s’associent à la création et Stéphane Lemoine, architecte urbaniste du mouvement.

Une ouverture sur la ville
La Drôle de traversée donne à voir un agrès de déplacement mis en mouvement par 3 interprètes et un groupe de participants.
L’avancée se fait par basculements et renversements successifs provoqués par le jeu des danseurs dans la structure. Elle avance à une vitesse de 1 km/h, à l’huile de coude et à la coopération.
L’usage de cette machine donne à voir un groupe concentré sur son action, très attentif à l’autre et au mouvement global, l’un fait pivoter pendant qu’un autre freine et qu’un troisième décolle alors que deux autres font contrepoids. Entre 4 et 6m de haut, la Drôle de Traversée permet à un ou plusieurs « passagers » de voler, de planer, de faire des pas de 4m et de monter progressivement aux murs.

Une invitation à participer ce nouveau périple
La Drôle de traversée pourra associer un groupe d’habitants à son itinérance.
Notre volonté est d’entrainer le public avec nous à la découverte des lieux clefs de la ville qui font écho à son fonctionnement, ses perspectives, ses limites, ses flux. Notre voyage dans la ville sera comme un laboratoire ludique et poétique.

PDF - 901.7 ko
Dossier La Drôle de Traversée